Yesterday – Paul McCartney (1965)

Voici une version à la guitare de ce standard des Beatles : Yesterday

J’ai déjà évoqué ici ma découverte des Beatles. Yesterday fait évidement partie des incontournables et j’avais envie d’en proposer une interpretation. Si le titre est crédité Lennon/McCartney, il ne fait aucun doute que c’est une chanson de Paul seul. D’ailleurs, c’est la première chanson des Beatles jouée et enregistrée par un seul de ses membres.

Pourquoi ce titre.

En plus d’être un standard du XXe siècle, j’adore jouer cette partie guitare. Et puis, il y a dans cette chanson un condensé de tout ce que j’aime trouver dans une chanson pop. En effet, le sens mélodique, l’harmonie ou le texte, tout semble évident de simplicité. Je sais bien que certains diront que c’est le succès de la chanson qui donne ce sentiment d’évidence. Je ne valide pas cet argument. De mon point de vue, c’est complètement l’inverse.

La musique.

Sur la version originale, la chanson est en Fa majeur. Je trouve important de mentionner ici que malgré les sensations mélancoliques et nostalgiques de la chanson, on est dans un mode majeur. En effet, il est fréquent de simplifier, à tort, la différence majeur-mineur comme étant équivalent à joyeux-triste.

Dans cette idée là, j’adore l’introduction qui ne donne pas d’indication sur le mode. En effet, la chanson commence avec l’accord du premier degré, Fa sur la version originale, mais sans la tierce. Avant que la mélodie ne commence, on n’a aucune indication pour savoir si nous sommes en Fa majeur ou bien en Fa mineur. Cet accord sans tierce a une sonorité très rock.

Autre élément qui a son importance, Paul McCartney désaccorde sa guitare un ton en dessous sur l’enregistrement original. De cette façon là, il se retrouve en position de Sol.
Pour ma part, j’ai mis le capo en 3e case et je joue donc en Si bémol majeur. Ce choix, bien entendu, est pour adapter la tonalité à ma tessiture de voix.

Yesterday Desktop

Partition et tablature.

Si tu le souhaites, la partition et la tablature sont disponibles au format pdf sous ce texte.

Il s’agit d’un partage non commercial.