La Chanson Du Loubard – Renaud (1977)

Voici une adaptation à la guitare d’un titre de Renaud : La chanson du Loubard.

Renaud est clairement le premier artiste auquel je me suis complètement identifié. Et c’est d’abord pour lui ressembler que j’ai voulu jouer de la guitare, chanter des chansons et écrire des textes.
Il faut bien dire que Renaud a toujours fait partie de la famille. D’ailleurs, nous l’écoutions avec mes frangins, avec ma mère comme avec mon père.
Par exemple, nous avions tous les albums, sous forme de K7 ou vinyle, de Amoureux de Paname à Mistral Gagnant en passant par le p’tit bal du samedi soir et autres chansons réalistes.

Il me reste un très chouette souvenir: le concert au Zenith après la sortie de Mistral Gagnant. C’était en 1986 et nous y sommes allés en famille.

Pourquoi ce titre.

C’est la première chanson que je souhaitais publier sur ma chaine. J’ai grandi en banlieue parisienne et cette première phrase « Le jour se lève sur ma banlieue, j’ai froid c’est pourtant pas l’hiver » semble m’avoir toujours collé à la peau. Bien-sûr, il y a beaucoup de mélancolie dans ce texte et dans cette musique. Avec le recul, cet album, place de ma mob, est devenu mon album favori.

Radio Crochet 1986. La chanson du Loubard
Moi même, Thomas, lors d’un radio crochet lors de l’été 1986 avec une chanson plagiat de Renaud. J’avais gagné 50 francs 🙂

La musique.

Ce que j’aime le plus dans cette chanson est le balancement du premier degré mineur avec le quatrième degré majeur. En Mi mineur, ça nous donne un balancement de Mi mineur avec La majeur qui induit un climat en mode Dorien très bluesy. Le La majeur se change ensuite en La mineur pour reprendre un mode mineur naturel plus conventionnel.

Partition et tablature.

Si tu le souhaites, la partition et la tablature sont disponibles au format pdf sous ce texte.

Il s’agit d’un partage non commercial.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.